Oropesa del Mar Oropesa del Mar Oropesa del Mar

Español English Valencià Deusch Français
Vous devez activer javascript Voir la carte

Carte interactive

plages

Bâtiments et monuments

Musée

Hôtels, Auberges et chambres d´hôtes

Camping

Restaurant

Bares, cafés et glaces

Parkings

Installations sportives

Services de santé

Organismes publics

    Oropesa del Mar,
    a un clic de distancia

    Décocher tous Marquer tous les

    TORRE DEL REY

    derrière Allez

    La construction de la tour a commencé en 1413 sur l'ordre de Ferdinand d'Aragon, roi de la couronne d'Aragon, pour défendre la région des éventuelles attaques sarrasines ou des pirates barbaresques, un état de fait qui n'était pas vraiment isolé et qui avait fait des côtes d'Orpesa/Oropesa del Mar, selon les propres termes du roi, des côtes sur lesquelles « au lieu des hommes, on trouve des panthères, et au lieu des oiseaux domestiques volent les vautours et les corbeaux ». Curieusement, elle a été construite avec les dons des troncs des églises collectés dans ce but et avec des dons de particuliers parmi le peuple de la couronne d'Aragon, en particulier de Valence.

    De toutes les extensions et améliorations qu'elle a subi, celle qui est peut-être la plus importante a été réalisée par Juan de Cervellón en 1534, portant les murs de la tour à 4 mètres d'épaisseur. En 1568, la tour a été achetée par Philippe II pour 10 000 ducats, la rebaptisant par la même occasion Torre del Rey.

    Si vous contemplez cette construction pratiquement unique au monde, vous pouvez comprendre la sensation de sécurité qu'elle offrait aux habitants d'Orpesa/Oropesa del Mar et qui a certainement contribué à repeupler et à développer la commune. Sa seule présence dissuadait à coup sûr nombre d'attaques de pirates, si courantes à l'époque, et vous offre aujourd'hui la possibilité d'admirer une construction militaire sans pareille dans le reste du monde.

    VISITE DE LA TOUR DU ROI :

    Vendredi sur inscription.

    Samedi de 11h30 à 14h00

    Partagez cette page sur
    facebook twitter email